Jean-Pierre Landau

Jean-Pierre Landau est né à Lachau, en 1944, pendant l’occupation. Après la guerre, avec sa famille il va vivre à Saint-Tropez et, à sept ans, à Nice. Fils du peintre Zygmunt Landau de l’École de Paris, il a été imprégné très tôt du travail de son père. Dès sa naissance il est baigné des odeurs d’huile de lin et d’essence de térébenthine. De Saint-Tropez à Nice, il rencontre des amis de son père, écoute les histoires de peintres, leurs recherches, leurs questions, leurs doutes (Kisling, Barta, Zgoba, Menjinski, Allix, Kremegne, Vachon, Achiam…).

jplandau.small

Très tôt son père l’installe devant un chevalet et l’initie à la magie de la trace picturale, du trait, de la couleur. Il confie son fils adolescent à son amie peintre Josette Leca-Bournet qui lui apprend à voir à travers le dessin. La disparition de son père en 1962 laisse Jean-Pierre Landau dans un désarroi et il ne s’autorisera à se rapprocher de l’art qu’à travers la terre (le retour à la terre, à la terre biblique?), la sculpture, après être devenu psychanalyste, après ses études de médecine et de psychiatrie. L’écoute du psychanalyste et le regard du peintre se traduisent dans la palette avec la violence des mots-couleur, le silence des taches, la musique de la richesse des pigments.

Après un parcours dans l’atelier de sculpture de Karlinski, élève de Zadkine, il fréquente l’atelier de sculpture sur pierre de Mahu (taille directe) et retourne en 1990 à sa passion, le langage pictural, en suivant les cours aux ateliers des Beaux-Arts à Paris, où il expose tous les ans. Il utilise, au départ, le pastel avant de redécouvrir la peinture à l’huile de son enfance.

Jean-Pierre Landau est référencé à la galerie Le Musée privé (Paris) et à la galerie Orenda (Paris).

Site internet :
www.jplandau.net

LANDAU-JP_SEINS-TITRE_2015_BD
Seins-titre, 2015
Technique mixte sur toile


Préoccupé par le corps et son langage, je les aborde à la fois à travers l’écoute et la peinture. Mon geste pictural arrive à traduire et à saisir l’instant ; il est contemporain du geste verbal, la pensée avant même que d’être fixée par le médium s’exprime au travers de l’écriture. J’écris ce que je fais dans l’instant, l’image devient alors un audiogramme, un idéogramme réactualisé. L’origine, et c’est bien cela que je travaille, traduit le mouvement de bascule avant-après, la création étant le surgissement rendu possible par la disparition du créateur.
La question de la survivance impose de laisser une ou des traces, de ce qui a été et qu’on ne peut plus nier. Dans un deuxième temps vient la lecture et le témoignage : l’élu, l’écrit.
L’histoire des sujets, trace indélébile et parfois labile, amène à reprendre un travail d’archéologue, chaque indice étant à lire comme un idéogramme
Le travail personnel, aussi louable peut-il être, entretient un isolement du groupe et en réduit d’autant plus la portée.
L’outil artistique rassemble des témoins à travers les manifestations. Ma préoccupation est celle de l’image et de son double, du moi, du soi et de l’autre (territoire parfois déserté, voire interdit par le destin, la tuché, l’heur de chacun). Chaque sujet est témoin d’expériences parentales qui eux-mêmes sont… ; sujet à suivre à la trace, dans leurs traces.
L’effacement du sujet peut se cacher derrière l’abondance des images et le tissage des liens oriente la pensée derrière un idéal pré établi : ce n’est plus ça pense mais on pense pour vous.
Le mouvement MnemoArt rassemble les quelques uns préoccupés par le pas-sait fondation de l’à venir.

Jean-Pierre Landau, Janvier 2010


 

Blue note, performance de Jean-Pierre Landau, 2013


Jean-Pierre Landau a publié en 2014 aux Éditions Imago

Jean-Pierre Landau ou l’écoute à l’œuvre.
L’ouvrage rassemble écrits, poésies et peintures.

LANDAUJP

> Voir toutes les publications


Expositions personnelles

2016 – Carnet di uno psicanalista, DAI Studio, Rome
2015 – L’ascolto all’opera, Espace Tadini, Milan
2015 – Père & Fils, Institut Français, Milan
2011 – Re-souvenir et Shoah, Galerie Orenda, Paris
2007 – Autour du couple, Atelier de Tatiana Stolpovic, Paris
2006 – Taverna degli artisti, Carate Brianza
2006 – À la rencontre de l’autre, Galerie de l’angle, Paris
2005 – Centre d’Art et de Culture – Espace Rachi, Paris
2005 – Les mots couleurs, Salon d’Oedipe, Paris
2004 – Librairie Gutenberg, Paris
2003 – Frammenti di passione, Caffé letterario, Milan
2002 – Galleria Babele, Milan
2000 – Pastels, Atelier Montparnasse, Paris


Expositions collectives

2016 – Mémoire et infini. On n’oublie pas le passé, exposition avec le groupe MnemoArt, Galerie Utopia, Rome
2015 – Il gusto delle parole energia per la vita, exposition avec le groupe MnemoArt, Espace Tadini, Milan

2013 – Exposition avec le groupe MnemoArt à la mairie du XIVe arrondissement, Paris
2012 – Exposition avec le groupe MnemoArt, Université Paris Diderot, Paris
2012 – Exposition avec le groupe MnemoArt, Institut Hongrois de Paris
2011 – Père & Fils, Institut Français de Cracovie
2011 – Exposition avec le groupe MnemoArt, Société des Gens de Lettres, Paris
2010 – Élévations et Permutations, Mirano (Venise)
2010 – Élévations et Permutations 2, Mirano (Venise)
2010 – Retour à Lachau, village de Justes, Lachau
2009 – L’âme du Son, Mirano (Venise)
2009 – Eidolon, exposition éphémère, Espace Tadini, Milan
2009 – Père & Fils, Musée Chopin, Bibliothèque Polonaise de Paris
2008 – L’É-lu, l’É-cri , l’É-toile et le Temps, Galerie La Blanchisserie, Boulogne / avec Tamara Landau
2008 – ll vuoto e le forme, exposition internationale peintures et sculptures, Chiavenna
2008 – Open XI, exposition internationale de sculptures et installations, Venise
2008 – Angeli, tracce d’infinito, Mya Lurgo Gallery, Lugano, Suisse
2008 – De quoi on se mêle, Espace Jemmapes, Paris
2005 – Peintures sculptures et tissages, Toit de la Grande Arche, La Défense
2005 – L’enfant enclavé, Espace Beaurepaire, Paris / avec Tamara Landau (sculptures)
2004 – L’impossible naissance, Musée du Montparnasse, Paris / avec Tamara Landau (sculptures)
2004 – Hype Gallery, Palais de Tokyo, Paris
2004 – L’impossible naissance, Palais des congrès, Marseille / avec Tamara Landau (sculptures)
2004 – L’enfant enclavé, Lyon, Le Vinatier / avec Tamara Landau (sculptures)
2002 – Quand dansent les couleurs, Carpe Artem, Paris
2001 – Art in progress, art ship, Paris


Articles de presse

2015 – Landau, Père & Fils – Sigmund & Jean-Pierre Landau, Fortunato d’Amico, La Stampa, 22/03/2015 | Lien | Version texte |